Les IFRS font des comptables des acteurs stratégiques dans l’entreprise

D’aucuns pourraient penser que le métier de comptable s’est déprécié du fait de l’automatisation permise par les logiciels de comptabilité gratuits ou payants. Il n’en est rien. L’intégration des nouvelles normes comptables internationales dans la gestion des entreprises a donné à la profession une place stratégique.

Les comptables sont sollicités par tous les services de l’entreprise

En une décennie d’existence, les IFRS ont rompu l’isolement des comptables, traditionnellement confiné au back-office. En effet, ils ont dû travailler de concert avec les responsables des autres départements pour harmoniser leur activité avec la gestion et le reporting.

Outre la collaboration améliorée entre les différentes entités en charge des finances de l’entreprise, le basculement vers les IFRS a rapproché les comptables des opérationnels. Les premiers ont besoin de l’expérience du terrain de leurs collègues pour évaluer des éléments clés comme la durée d’amortissement d’un actif, par exemple. De leur côté, les secondes tirent grand profit de la maîtrise des normes par les comptables lorsqu’il s’agit de réfléchir à la pertinence d’un investissement ou de préparer un contrat.

Même le top management fait régulièrement appel aux comptables et à leur expertise technique au sujet des très complexes normes IFRS. En amont des projets de grosse envergure, les comptables sont sollicités, au même titre que les opérationnels. Ils doivent sonner l’alerte sur les impacts éventuels de nouveaux produits, d’une acquisition, d’une cession, etc., sur les comptes. Autant de données précieuses pour permettre à l’équipe dirigeante de prendre des décisions pertinentes.

La connaissance des IFRS, un atout majeur pour pout candidat à un emploi comptable

Aujourd’hui, outre son expérience, la connaissance d’un logiciel comptabilité gratuit ou d’un outil numérique de comptabilité, tout comptable ciblant un poste de comptable dans une grande entreprise doit maîtriser ces normes. Pour les grands groupes, disposer de ces compétences en interne devient impératif. Par rapport au recours à un spécialiste externe, cette option a l’avantage de combiner l’expertise normative des IFRS à la compréhension des spécificités de leur business. Un enjeu majeur, qui doit permettre aux bons comptables de rester sur le devant de la scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *